Articles

Les pièces invisibles fabriquées par Vuichard

Dingy-en-Vuache (Haute-Savoie). L’implant médical (en photo ci-jointe) a été usiné en électroérosion par la société Vuichard, avec du fil de 0,03 mm de diamètre. On peut à peine le voir à l’œil nu. Cette photo a 5 ans. Deux ans plus tard, il a été usiné à une échelle 2/3 avec du fil de 0,02 mm. Ce qui le rend encore moins visible. A l’heure actuelle, sa taille a été diminuée de moitié, grâce à la microdécoupe laser, ce qui lui confère du coup un aspect quasiment invisible à l’œil nu.

La société haut savoyarde est spécialiste des micro-usinages en électroérosion depuis 50 ans. Elle propose également des prestations de sous-traitance en microdécoupe laser pour des pièces visibles ou invisibles.
En réalité, la plupart des micro-usinages réalisés chez Vuichard sont faites sur des pièces bien visibles, mais qui possèdent des parties, dont les usinages sont infiniment petits et précis.

Pour le concours du Micron d’or, l’entreprise Vuichard a présenté une microempreinte de moule, dont la surface semble plate à l’œil mais qui est en réalité une microstructure sinusoïdale fraisée avec un outil, dont la pointe fait moins de 1 micron de rayon. Les fraiseurs savent qu’il est très délicat de fraiser avec un outil de diamètre 0,1 mm. Mais utiliser un outil 100 fois plus petit relève de l’exploit. A découvrir avec une très, très bonne loupe.

Source : Machines Production N°1057 page 19 : http://www.machinesproduction.fr/article/Vuichard-Michel-Sas-A3521-Les-pieces-invisibles-fabriquees-par-vuichard.html

Voir le magazine : cliquez ici

50 ans de micro-usinage pour Vuichard

50 ans de micro-usinage pour Vuichard-machines-production

Juin 2017 correspond précisément, pendant ce salon de Genève, au jubilé de l’entreprise. La société y présente ses savoir-faire en électroérosion d’enfonçage et à fil, en microperçage, microdécoupe laser et microfraisage 5 axes.

Bien souvent les formes et les pièces usinables qui peuvent atteindre des dimensions inférieures à 30 µm sont quasi-invisibles à l’œil nu ! Le fabricant réalise des électrodes de 10 µm de largeur et des empreintes de 20 µm ; usine en électroérosion avec du fil de 20 µm ; fait des trous de 18 µm ; des fentes de 34 µm et usine en 5 axes continus avec des fraises de 20 µm de diamètre.

Tous ces atouts n’intéressent pas seulement l’industrie horlogère, mais aussi le médical, l’aérospatiale, les outillages industriels, les centres de recherche, et bien d’autres également très friands de microcomposants ou de microformes. L’entreprise s’est aussi forgée une solide réputation dans le travail de matériaux hors normes : molybdène, tungstène, céramique, tantale, iridium, rhénium, hafnium, or, platine, niobium, titane, magnésium, silicium, l’invar, kovar, inconel, hastelloy, etc.

Ces usinages peuvent s’accompagner de polissages de haute précision, afin de respecter des planéités, des galbes et des arrêtes parfaites. Pour garantir la précision de ses pièces, Vuichard possède une multitude de moyens de contrôle. Pour les micro-usinages, le contrôle optique est le plus utilisé. L’entreprise s’est équipée récemment d’un microscope de mesure muni de différents modes de profondeur de champ, dont le grossissement va jusqu’à 2 000x.

Source : Magazine MACHINE PRODUCTION N°1035