MACRO ET MICRO DE SERIE

L’électroérosion recèle toujours de très forts potentiels de développement. Tant en enfonçage qu’au fil, cette technologie apporte des solutions à l’outillage et aux moulistes, bien sûr, mais également à la mécanique générale, à la grande production et au micro- usinage. La sous-traitance en apporte de nombreux exemple.

La miniaturisation des composants, la réduction du nombre d’éléments pour répondre à une même fonction, sont des tendances fortes de la conception des ensembles mécaniques. De ce fait, les technologies capables de fabrications classiques aussi bien que de micro-usinage ouvrent une forte diversité de marché. On le voit avec l’usinage grande vitesse, qui fait l’objet d’une étude particulière au Centre technique de l’industrie horlogère (…)